CONTRIBUTEURS

Faire vivre notre réseau et maintenir une dynamique de contact avec toute notre communauté, est un enjeu important pour nous Iwaquren. Ce groupe de ‘contributeurs actifs’, ferait une publication par mois. Il constitue un support stable et fiable, pour éviter une volatilité, une fragilisation de notre présence et une perte de vigueur.
Ce groupe est constitué sur la base de mes connaissances, de ce que je lis de leurs écris ou entends lors de leurs débats et de leurs activités professionnelles ou associatives. Il n’est pas exhaustif, il reste ouvert à toute personne souhaitant devenir membre.
Il sera également ouvert à chaque Awaqur et Tawaqurt ou toute autre personne qui s’intéresserait à notre communauté et qui proposerait une contribution dès lors qu’elle rentrerait dans le cadre de notre politique de publication. Tous les sujets (art, histoire, santé, économie, sciences, sociologie, culture, poésie, vie de femme active, femme au foyer, vie de grand-mère, société etc…) sont peuvent être couverts ; à l’exception de la religion, de la politique partisane et de la critique négative sur Iwaquren. Pour les publications scientifiques, une explication sur de l’intérêt de celle-ci pour toute personne non initiée, faciliterait la compréhension . Toute proposition d’un article découvert dans d’autres supports médiatiques, que vous jugerez intéressant que je validerais, sera publié. 

Les langues de publication sont, le kabyle, le français, l’anglais et l’arabe. Sur des sujets de société et qui concernent Iwaquren, une traduction en kabyle et arabe sera assurée, dans la mesure du possible.

Tajma3it, Abassel et El Kanoun (âtre) : le temps qui passe, les efface ; ‘sauvons’ leurs traces.

Remerciements : Je remercie Dalila Amarouche, la poétesse, Mhend Mensous et Maamar Madaoui de m’avoir apporté une aide précieuse pour obtenir certaines informations. Par ailleurs, toute contribution pour enrichir, apporter des précisions ou des rectifications, sera la bienvenue et sera intégrée. Au fil du temps, ‘Tajma3it, Abassel et El Kanoun (âtre), ’ étaient devenus des ‘universitésLire la suite « Tajma3it, Abassel et El Kanoun (âtre) : le temps qui passe, les efface ; ‘sauvons’ leurs traces. »

Tala – Abassel : la source qui met en doute nos certitudes sur la femme tawaqurt et kabyle.

Remerciements : Je remercie la paysanne Mme Arab née Boukhalfa Messaouda, la poétesse Dalila Amarouche, l’universitaire Mhend Mensous, le paysan Achour Benarous, l’universitaire Yahia Moussaoui de m’avoir apporté une aide précieuse pour obtenir certaines informations. Par ailleurs, toute contribution pour enrichir, apporter des précisions ou des rectifications, sera la bienvenue et sera intégrée. A traversLire la suite « Tala – Abassel : la source qui met en doute nos certitudes sur la femme tawaqurt et kabyle. »

Le KANOUN : ‘l’université familiale’ d’humanisme et d’élévation de l’esprit.

Le kanoun était l’endroit unique où on écoutait les histoires sur nos ancêtres qui finissaient par une lueur de justice, d’espérance et d’humanisme. Il nous donnait des leçons d’histoire dans lesquelles nous déduisions ce que nous devons être et ce que nous devons faire dans le futur. Il voulait nous faire croire qu’un monde meilleurLire la suite « Le KANOUN : ‘l’université familiale’ d’humanisme et d’élévation de l’esprit. »