Un nouveau monde se dessine : sans nous et contre nous ! Partie 4 et fin

Provoquer les crises et les guerres : pour apprendre, reconstruire, innover et se développer, en utilisant le terrain des autres.

Un virus et une guerre font découvrir à l’Europe sa multi-dépendance de l’étranger. Elle n’est souveraine ni économiquement (dépendante de la Chine), ni énergétiquement (dépendante de la Russie), ni territorialement (dépendante de la protection de l’OTAN, donc des USA). Les conséquences des deux événements conjugués redessinent un nouveau monde économique et géopolitique. Celui d’un monde divisé en deux blocs, un occidental (Europe et USA) qui sera face à un monde en construction autour de la Russie et la Chine. Nul ne maîtrise les conditions ‘d’accouchement’ de ce nouveau monde.  Les deux blocs sont déjà en conflit. La Russie est en guerre d’annexion d’une partie de l’Ukraine. La chine le sera à terme, en plus de la guerre économique, contre les USA pour récupérer Taïwan son allié. Cette guerre est plus que probable.

Les Américains avec l’OTAN veulent garder la mainmise sur l’Europe avec leur engagement sans réserve, financièrement et matériellement, en Ukraine. C’est une opportunité pour eux de réduire l’influence et la puissance de la Russie et, indirectement, de fragiliser l’Union Européenne pour qu’elle reste dépendante d’eux. Avec la Chine en cas d’affrontement, ils auront les moyens de l’affaiblir en utilisant l’arme de l’embargo, comme contre Cuba. Ainsi, ils resteront les seuls maîtres du monde. La Russie humiliée et la Chine isolée resteront-elles sans réagir ? Peu probable, le chaos ne peut être exclu !

Dans le couple Europe – USA, le maillon faible est l’Europe. Elle l’était depuis la deuxième guerre mondiale. Contrairement à l’Europe dépendante, les USA avaient une doctrine de souveraineté qui les a protégée des aléas externes, de tout temps. Celle de ne jamais dépendre de l’extérieur dans cinq domaines stratégiques, en cas de conflit. Leur doctrine est : pour faire la guerre, il faut des armes ; pour avoir des armes il faut de la finance ; pour nourrir la population en temps de guerre, il faut l’agroalimentaire ; pour soigner la population et préserver la santé, il faut des médicaments ; pour faire fonctionner l’ensemble, il faut de l’énergie. Aux cinq domaines, ils ajoutent un nouveau domaine, la microélectronique, activité stratégique dans les domaines industriel en général et militaire en particulier.

Les conséquences de la guerre et du virus réveillent l’Europe de sa léthargie en découvrant qu’elle n’est pas pleinement souveraine. Elle essaie de corriger son erreur stratégique de dépendance en prenant exemple sur les USA. Elle profite de cette nouvelle crise comme une opportunité pour innover et développer de nouvelles solutions aux nouveaux problèmes. Échaudée, par la Chine économiquement et par la Russie énergétiquement, elle revoie le modèle de mondialisation qui l’a enrichi en appauvrissant encore plus les pays fragiles. La nouvelle mondialisation corrigera l’orientation, financière, pour intégrer le critère de la fiabilité des partenaires avant le critère de coûts. Elle s’appuiera sur du  »reshoring » (relocalisation des activités stratégiques) et le « friendshoring », délocaliser chez les « amis sûrs » (nouer des partenariats avec des « amis » stratégiques et géographiques).

Ce nouveau concept de mondialisation exclurait, de fait, la Chine et la Russie, devenues ‘ennemies’ de l’occident. Ladélocalisation des activités et les achats de matières se feront chez les pays amis’ qui partagent les mêmes valeurs ; occidentales bien entendu. Ils renforceront leur partenariat avec l’inde, le Vietnam et les Philippines. Pour leur activités manufacturières, ils s’appuieront sur l’Afrique dynamique (Afrique du Sud, Éthiopie, Rwanda, Maroc). C’est une approche qui consiste à diviser le monde en deux blocs : les amis du bloc occidental et les autres. Cela reviendrait à la fameuse formule de G.W. Bush : ‘ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous’.

Mais, le défi de l’Europe, en particulier celui de France est plus difficile et crucial. Celui de faire accepter par ses citoyens la réalité de la situation critique et dangereuse actuelle. Comment satisfaire ses citoyens qui dépensent plus qu’ils ne gagnent ; qui vivent à crédit ; qui polluent ; qui veulent vivre demain mieux qu’aujourd’hui et mieux qu’hier, quel que soit l’environnement international ; qui veulent être soigné au moindre mal de tête ; qui veulent utiliser leurs voitures SUV ; qui exigent une énergie pas chère ; ….Les gouvernants européens ont creusé les déficits pour couvrir la période de la Covid19 et aider les ménages dans les coûts d’énergie, qui ont flambés à cause de la guerre en Ukraine. Ces déficits ne seront jamais payés par les impôts de citoyens.

Ils se rendent compte qu’ils ont atteint un seuil d’alerte du déficit et qu’ils doivent prévenir leurs citoyens des mois à venir difficiles. Ces difficultés sont aggravées par le contexte international africain de la France. Elle est poussée hors du Mali, la langue française sera remplacée par l’anglais en Algérie etc.. Elle est vivement critiquée par les africains qui dénoncent sa politique d’ingérence et d’exploitation de leurs ressources naturelles etc…Elle est remplacée, économiquement par la Chine et militairement par la Russie.  

Si les occidentaux et les européens en particulier veulent éviter la révolte de leurs populations contre leurs gouvernants, ils iront chercher les ressources dont ils auront besoin pour maintenir leur niveau de vie, ailleurs. De force ou de gré, ils n’ont pas le choix. Où ? Le Moyen Orient est la chasse gardée des Américains. Il reste l’Afrique, le continent du salut français et européen ……

Comme toujours, la solution de leurs problèmes se trouvera dans la création des problèmes ailleurs. Nous sommes prévenus !

Saïd HAMICHI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :